Les Cerises

cerisesGrand bonheur de l’été des petits ( qui ne s’est pas fait des jolies boucles d’oreilles avec des cerises ?) et des grands, les cerises sont le dessert préféré du début de l’été. Profitons en car c’est maintenant !

Mais d’ou viennent-elles ?

 Dès l’époque néolithique le cerisier sauvage ou merisier est présent en Europe. C’est  au IV ème siècle en Asie mineure, dans le Caucase et l’Anatolie que la culture du merisier pour ses fruits  est observée en premier, puis des cultures grecques et romaines sont constatées. En France, dès le haut moyen âge la cerise est cultivée pour être commercialisée, mais c’est le roi louis XV, amoureux de ce fruit, qui développera la culture intensive du cerisier moderne.

Les termes  « cerise » en français et « cherry » en anglais seraient issus du Normand « Cherise »

Le premier producteur mondial est la Turquie, suivi des Etats Unis. En France, le premier département producteur est le Vaucluse. 

Comment les choisir et les conserver ?

Quel que soit la variété, elles doivent être brillantes , une peau bien tendue et une queue bien verte, rigide.

Conservez les à l’abri du soleil à température ambiante jusqu’à 48h. Ne les lavez qu’au dernier moment pour éviter de les flétrir.

Qualités nutritionnelles ?

Riche en sucres, la cerise est un fruit assez énergétique : 70.8 Kcal pour 100 g avec 14,2 g de Glucides pour 100 g. Elle est riche en fibres : 1,6 g pour 100 g et en vitamine C : 9,33 mg pour 100 g notamment.  Elle est riche aussi en minéraux (calcium, cuivre, manganèse ou potassium). Elle a de plus une activité antioxydante grâce à des acides phénols et des flavonoïdes.

Attention à ne pas en abuser tout de même car les cerises sont légèrement laxatives.

Un vrai fruit « écologique » : tout est utilisable dans la cerise :

Les queues de cerises, prises en infusion ont un pouvoir diurétique : propriété connue depuis l’antiquité. On trouve aussi des coussins aux noyaux de cerises qui ont la propriété de garder la chaleur ( A réchauffer au micro-onde quelques minutes)  ce qui permet de les utiliser en cas de torticolis pour détendre les muscles endoloris par exemple. 

Comment les consommer ? 

cerises 2

Au naturel, juste lavées pour enlever les éventuels résidus chimiques, elles seront délicieuses. 

Dans un clafoutis, ou en confiture ?

A vous de choisir…

Source Table ciqual (ANSES)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *