Potirons et potimarrons…

L’automne est là et avec lui les jolies courges :

potiron4

 courge muscade ou potiron (le plus courant), les courges butternut, le pâtisson ou le patidou (Christophines des Antilles), le potimarron, les géants (galeux d’eysines…)… Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts !

A ne pas confondre avec la citrouille sa cousine utilisée pour l’alimentation du bétail, le potiron est un légume qui a de nombreuses formes : rondes, allongées, petites, grosses…

D’où vient-il ?

il est originaire d’Amérique centrale et est arrivé dans nos contrées européennes après les voyages de Christophe Colomb.  Le premier producteur est la Chine. Principalement cultivé dans le sud-est français, on en trouve des espèces spécifiques dans diverses régions (rouge vif d’Etampes, jaune de Paris…)

Comment l’acheter ? le Conserver ?

potiron1 Récolté dès la fin du mois d’août, il est présent sur les étals jusqu’en décembre.

L’écorce du potiron doit être sans trace de chocs ou de blessures, sans traces blanchâtres, quelques irrégularités de la peau ne sont pas un mauvais signe. Si on le « toque » , il doit sonner creux.

Il se conserve de nombreux mois car il a la peau épaisse et peut se consommer ainsi tout l’hiver. Il doit être isolé du sol dans un endroit sec, frais et aéré. Une fois entamé cependant, il ne se conservera pas plus de 48h au réfrigérateur.

 Quelles sont ses qualités nutritionnelles ?

Le potiron est composé de 95% d’eau, c’est donc un légume avec un apport énergétique peu calorique : environ 20kcal/100g. Pauvre en glucides (4.1g/100g), en lipides (0.1g/100g), et protides (0.8g/100g), il est riche en fibres (1.3g/100g) qui vont permettre de réguler le transit intestinal. De plus sa couleur indique une richesse en bétacarotène , la provitamine A (2mg/100g) qui limiterait le vieillissement des cellules par son activité antioxydante, et augmenterait les défenses immunitaires de l’organisme. Il contient de nombreuses vitamines du groupe B, et des oligo-éléments (cuivre, iode, zinc…) Pauvre en sodium, il est composé de potassium, calcium, magnésium.

Comment le cuisiner ?

Dans le potiron, tout est bon, sauf la chair fibreuse interne…épluchons le…

A l’Apéritif, servons les graines : Grillez les dans le four(180°C) sur une plaque quelques minutes puis laissez les refroidir. Salez et  chacun pourra décortiquer son amande pour s’en délecter.

 Sa chair, et pourquoi pas sa peau sera intéressante dans les soupes, les plats principaux, dans les garnitures de légumes ou en dessert, confitures…

je vous propose 2 recettes très simples pour  en apprécier toutes ses qualités.

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *